sam.

15

nov.

2014

Former en rédaction juridique claire: un défi, une ambition, une méthode

Rédiger des textes juridiques clairs, lectrices et lecteurs, vous en connaissez l’utilité. La clarté est un droit et une nécessité pour le citoyen, le justiciable et le consommateur. C’est aussi l’intérêt du juriste.

 

Une linguiste et un juriste belges francophones ont décidé de contribuer à cet objectif de clarté juridique. Leur proposition ? Un parcours de formation à la Rédaction juridique claire. Un parcours dynamique et innovant.

 

Version française de l’article "Plain-language writing-training course: A challenge, an ambition, and a method in five steps" d'Olivier BEAUJEAN et Anne VERVIER, paru dans la revue Clarity n°70, décembre 2013, pp.24-28.



Au cours de sa formation, le juriste apprend à maîtriser le droit et ses techniques. Lors de sa carrière, il rédigera des contrats, rendra des jugements ou édictera des règlements. Ceux-ci seront lus et compris par ses semblables. Mais le seront-ils par les premiers concernés : le consommateur, le justiciable et le citoyen ? Pas toujours. Car le juriste n’a pas appris à communiquer le droit aux non-juristes. Or, apprendre à s’exprimer avec clarté et viser la compréhension du grand public sont une nécessite sociale et économique.

 

Duo de formateurs : une équipe pour gagner 

Sur base de ce constat, Anne Vervier et Olivier Beaujean proposent, en collaboration, une formation en Rédaction juridique claire.

 

  • Anne Vervier est linguiste, formatrice et consultante en rédaction claire. Elle partage son expertise en méthodologie de la rédaction professionnelle.
  • Olivier Beaujean est juriste, licencié en journalisme et spécialiste de la simplification du droit. Il valide la conformité juridique des clarifications proposées.

 

Un duo d’experts et un objectif : apprendre à clarifier le droit pour ses destinataires.

Un duo de formateurs et un engagement : la garantie de l’efficacité et du succès de la formation.  


Public cible : tout rédacteur de textes juridiques

La formation s’adresse à tout rédacteur de documents juridiques, qu’il soit juriste ou non, dans la mesure où il rédige :

  • des documents à portée réglementaire (lois, arrêtés, décrets, règlements, etc.) et des courriers administratifs ;
  • des documents judiciaires (jugements, citations, conclusions, etc.) ;
  • des documents contractuels (contrats, conditions générales, actes notariés, etc).


Objectif : acquérir une méthode de rédaction juridique claire

Les règles de lisibilité d’un texte juridique sont connues. Apprendre à les appliquer avec méthode lors de la rédaction de tout texte juridique, voilà l’enjeu de la formation. Celle-ci proposera donc au rédacteur juridique non seulement des outils, mais aussi leur mode d’emploi.

 

La formation a un triple objectif auprès du rédacteur juridique :

 

          maîtriser les techniques du langage juridique clair ;

   les appliquer en suivant le processus de rédaction pour garantir l’aboutissement à un texte clair ;

         savoir évaluer et améliorer ses textes juridiques, de manière à les rendre tout à fait lisibles pour leurs destinataires. 

 

Animation : la variété au service de l’acquisition

La formation s’adresse à des groupes de vingt participants maximum.

 

Elle consiste en deux sessions d’une journée chacune, à une ou deux semaines d’intervalle. Ce délai permet aux participants d’expérimenter les techniques vues lors du premier jour et d’échanger avec les formateurs sur leur résultat lors du deuxième jour.

 

L’animation alterne les présentations et échanges en grand groupe et les exercices. Ceux-ci se font en petits groupes, en paire ou individuellement.

 

La méthode est déductive :

 

  • les participants évaluent la lisibilité d’extraits de documents juridiques authentiques.
  • Ils en déduisent des principes de Rédaction juridique claire.
  • Ils rédigent des textes (ou extraits de textes) juridiques.
  • Ils évaluent et améliorent les textes produits.

 

La formation est interactive, ludique et collaborative. C’est la garantie d’acquérir une bonne compétence rédactionnelle.

 

Les supports de la formation sont :

 

  • un manuel : il présente une synthèse de chaque technique rédactionnelle, des exercices d’application et des exemples de textes juridiques (pour évaluation ou réécriture) ;
  • une fiche aide-mémoire : le participant la complète pour y noter les cinq étapes et quinze bonnes pratiques ;
  • la Grille d’évaluation de l’efficacité d’un texte juridique pour le lecteur et sa Grille de remèdes pour le rédacteur juridique.

Pour débuter : enjeux des textes juridiques clairs

« Pourquoi produire des textes juridiques clairs ? » Voilà la première question posée aux participants.

Rien de tel qu’une mise en situation : dans la peau du lecteur, les participants sont confrontés à un document juridique utilitaire confus, tels un jugement ou un formulaire administratif. Ils en mesurent l’impact et doivent repérer les éléments qui nuisent à sa lisibilité.

 

Par un jeu de rôle, les participants vont ensuite, pour les uns, rédiger un plaidoyer en faveur de la clarté, pour les autres, développer un réquisitoire contre la vulgarisation des textes juridiques. Par cette animation, les participants relèvent eux-mêmes les difficultés et réticences historiques qu’éprouvent les juristes à rédiger avec clarté.

 

Les caractéristiques des différents types de documents juridiques sont enfin analysées, selon leurs contraintes rédactionnelles et leurs destinataires :

 

  • documents à portée réglementaire et courriers administratifs ;
  • documents judiciaires ;
  • documents contractuels.


Fil conducteur : cinq étapes vers la clarté

La formation se déroule en cinq étapes. Cinq étapes pour quinze bonnes pratiques rédactionnelles. À chaque étape, les participants appliquent les bonnes pratiques vues. Cela par la rédaction d’un texte juridique proche de leur réalité professionnelle. 


Étape 1 : fixer les paramètres de la situation de communication. 

Les participants imaginent un scénario donnant lieu à la rédaction d’un texte juridique. Ils déterminent :

 

-          l’émetteur du message ;

-          son ou ses destinataires ;

-          l’objectif à atteindre ;

-    le canal, à savoir le type de texte juridique utilisé (voir typologie ci-dessus). 

Étape 2 : analyser et synthétiser l’information

Les participants utilisent une technique telles la carte mentale (Mind Mapping) ou les sept questions pour rassembler l’information à transmettre. Ensuite, ils sélectionnent les informations réellement pertinentes par rapport à l’objectif d’une part, aux destinataires du document d’autre part.

Étape 3 : structurer l’information

Les formateurs présentent les divers types de structures des documents juridiques. Les participants choisissent, pour le texte à produire, un plan adapté à l’objectif à atteindre auprès des destinataires du texte.

Étape 4 : rédiger en langage juridique clair 

  • Les participants choisissent le vocabulaire en étant attentifs à trois aspects :
    • les divers registres du vocabulaire juridique (législatif, judiciaire, contractuel) ;
    • un lexique compréhensible par les destinataires du document : le citoyen, le justiciable ou le contractant ;
    • les possibles connotations des termes juridiques.
  • Ils composent des phrases courtes et lisibles (structure syntaxique claire, emploi limité des subordonnées, listes à puces cohérentes).
  • Ils visent à la concision du texte, en éliminant tout mot ou information superflus.
  • Ils utilisent des tournures actuelles et un ton factuel, avec un formalisme minimum.
  • Ils rendent le texte « orienté lecteur » en privilégiant les mises en situation, les questions, les exemples concrets, etc.
  • Ils travaillent à la mise en page, afin de favoriser la lecture, la compréhension et la mémorisation. 

Étape 5 : lire et relire dans la peau du lecteur

Par paire, les participants évaluent leur texte grâce à la Grille d’évaluation. Celle-ci mesure l’efficacité d’un texte juridique pour ses destinataires.

Ensuite, pour évaluation, ils soumettent leur texte à d’autres participants qui se mettent dans la peau du destinataire. 

Grille d'évaluation du lecteur
Beaujean-Vervier_Rédac juridique claire_
Document Adobe Acrobat 71.9 KB

Enfin, ils corrigent et améliorent leur document grâce à la Grille de remèdes pour le rédacteur juridique.

Grille de remèdes du rédacteur
Beaujean-Vervier_Rédac juridique claire_
Document Adobe Acrobat 90.4 KB

Pour conclure : application aux textes juridiques apportés par les participants

Comme synthèse de la formation à la Rédaction juridique claire, les participants parcourent (en sous-groupes) des exemples de textes juridiques qu’ils ont apportés. À l’aide de la Grille d’évaluation, ils en mesurent la lisibilité pour leurs destinataires. Grâce à la Grille de remèdes, ils en réécrivent certains passages. Objectif : que ces textes soient compris sans difficulté par leurs destinataires. 

En pratique 

La première de cette formation a eu lieu en septembre 2013. Elle s’adressait à une douzaine de juristes issus du monde associatif. Ils ont apprécié l’acquisition d’une méthode de rédaction rigoureuse et pratique, applicable à tous leurs documents juridiques. Depuis lors, d'autres rédacteurs juridiques ont suivi et apprécié cette formation. Les prochains seront les magistrats et les stagiaires judiciaires inscrits à la formation "L'écrit judiciaire" organisée par l’Institut de formation judiciaire en novembre 2014 - janvier 2015.

 

Actuellement, cette formation est proposée en entreprise, en réponse à une demande particulière (formation intra-entreprise). Vous souhaitez l'organiser dans votre organisation? Contactez Anne Vervier ou Olivier Beaujean.

  

Olivier BEAUJEAN

Juriste

Responsable de la cellule Langage juridique clair à Droits quotidiens

Représentant belge de Clarity International

Site : http://www.droitsquotidiens.be/

Contact :   

Tél. : + 32 81 39 06 23

E-mail : o.beaujean@droitsquotidiens.be

Anne VERVIER

Romaniste (linguiste en philologie romane)

Formatrice et consultante en rédaction professionnelle

Auteure de Rédaction claire, 40 bonnes pratiques pour rendre vos textes professionnels clairs et conviviaux, EdiPro, 2011

Site : www.redaction-claire.com

Contact :  

Tél. : +  32 494 33 38 65

E-mail : avervier@redaction-claire.com


Note: Cet article, ses documents téléchargeables et ses illustrations (de Rif) sont soumis aux droits d'auteur.


Pour aller plus loin:

Vous trouverez sur la page "Langage juridique clair" de Droits quotidiens une série exemplaire d'extraits de textes juridiques réécrits.


Écrire commentaire

Commentaires : 0

OUTILS GRATUITS

 

Pour vérifier et améliorer la clarté de vos textes:

grille d'évaluation du lecteur

- grille de remèdes du rédacteur 

Un renseignement, un conseil,

un devis?

 

Anne Vervier

anne.vervier@redaction-claire.com 

+ 32 494 33 38 65

12 astuces en rédaction claire pour que 2015 apporte plus de lumière à vos textes
>> Lire la suite

Former en rédaction juridique claire: un défi, une ambition, une méthode
>> Lire la suite

Bénéfices des textes clairs
>> Lire la suite

A lire sur le blog